Qui doit remplir le certificat médical pour la MDPH ?


Le certificat médical pour la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) est un document essentiel. Celui-ci vous permet de faire valoir vos droits et de demander des prestations adaptées à votre situation. Il a pour but de fournir à la MDPH des informations sur votre état de santé, votre handicap et vos traitements. Mais également sur le retentissement de votre handicap dans votre vie quotidienne, sociale, scolaire ou professionnelle. Le certificat médical permet donc à la MDPH de mesurer votre degré d’autonomie, vos besoins, vos attentes. Et ainsi de déterminer votre éligibilité aux différents droits et prestations. Il permet également à la MDPH de fixer la durée d’attribution de ces droits et prestations. Cela en fonction de l’évolution possible de votre situation. Mais qui doit remplir le certificat médical pour la MDPH ? Quelles sont les informations précises à fournir ? Et quand le mettre à jour ?

Par la suite, vous trouverez les réponses à ses questions fréquentes. Ainsi que quelques conseils pour bien renseigner votre demande de prestations et d’orientation liée à votre handicap.

Votre médecin doit remplir le certificat médical pour la MDPH

Le certificat médical pour la MDPH doit être rempli par un médecin. A savoir, de préférence votre médecin traitant ou un médecin spécialiste qui vous suit régulièrement. Le médecin doit compléter le formulaire Cerfa n°15695*01. Ce document est disponible en ligne : Télécharger le dossier MDPH. Vous pouvez si vous le souhaitez aussi le récupérer à votre MDPH. Il doit être daté de moins de 6 mois au moment du dépôt de votre demande de prestations et d’orientation.

Le médecin doit indiquer sur le certificat médical les informations suivantes :

  • Votre identité et vos coordonnées
  • Le diagnostic et les éléments cliniques de votre pathologie ou de votre handicap
  • Les retentissements fonctionnels de votre situation dans votre vie quotidienne, professionnelle, sociale et familiale
  • La nature et la posologie des traitements médicamenteux que vous suivez
  • La durée prévisible de votre situation de handicap
  • Et les éventuelles contre-indications médicales à certains types d’activités ou d’environnements

L’avis médical doit être rempli avec le plus de précision et de détails possible. N’hésitez pas à y joindre les comptes-rendus récents d’hospitalisations. De consultations spécialisées ou de prises en charge paramédicales. Si ces derniers peuvent compléter l’évaluation.

Faire remplir les bilans complémentaires en cas de déficiences sensorielles

Si vous présentez des déficiences sensorielles, c’est-à-dire une perte ou une diminution de la vue ou de l’audition, vous devez également faire remplir en sus du certificat complémentaire, les bilans auditif et/ou ophtalmologique. Ces comptes-rendus complémentaires peuvent être complétés par votre médecin ORL ou votre ophtalmologue.

Le compte-rendu bilan auditif doit déterminer votre type et degré de surdité. Mais également présenter les résultats de votre audiogramme tonal et vocal ainsi que les conséquences sur votre communication et votre autonomie.

De la même manière, le compte-rendu bilan ophtalmologique doit indiquer le type et le degré de votre déficience visuelle. Les résultats de votre acuité visuelle et de votre champ visuel. Ainsi que les aides techniques ou humaines dont vous bénéficiez ou dont vous auriez besoin.

Faire renouveler votre certificat médical MDPH si votre handicap évolue

Le certificat médical pour la MDPH a une durée de validité variable selon les situations. Si votre situation change ou si vous souhaitez renouveler votre demande de prestations à la MDPH, vous devez faire remplir un nouveau certificat médical MDPH par votre médecin.

Toutefois, si vous avez déjà fait remplir le certificat médical pour la MDPH à votre médecin et que le retentissement fonctionnel n’a pas évolué, vous pouvez demander au médecin de remplir le certificat médical simplifié. Ce certificat médical simplifié est disponible sur le site en ligne ou auprès de votre médecin. Idem, il doit être daté de moins de 6 mois au moment du dépôt de votre dossier à la MDPH.

Besoin d’aide ? Consultez la page qui peut m’aider à remplir mon dossier MDPH.